Forum de la Casa Cumuna Corsa

Forum pour échanger, partager et créer nos idées de demain.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sondage Corsica/RCFM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Quel avenir souhaiteriez vous pour la Corse?
L'indépendance
0%
 0% [ 0 ]
L'autonomie
100%
 100% [ 4 ]
Qu'elle reste française
0%
 0% [ 0 ]
Pas d'opinion
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Francè
Admin


Masculin
Nombre de messages : 626
Age : 29
Localisation : Nizza, Aiacciu, Bucugnà, Ulmetu, Coti-Chjavari... Mauritius!
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Sondage Corsica/RCFM   Mer 1 Oct - 20:28

Citation :
89% des Corses, parmi lesquels 59% de sympathisants nationalistes, ne souhaitent pas que la Corse devienne indépendante, selon un sondage Ifop publié mercredi par le mensuel Corsica.
Seuls 10% des sondés, dont 41% de nationalistes, espèrent l'indépendance de l'île, tandis qu'1% ne se prononcent pas.
Le concept d'autonomie séduit davantage: 51% des personnes interrogées sont favorables à une gouvernance locale élargie. Parmi eux, 87% se réclament du nationalisme, chiffre qui confirme la montée en puissance des nationalistes modérés.
Selon l'enquête, ce souhait d'autonomie n'est pas motivé par une idéologie mais par l'espoir d'une résolution des problèmes économiques. Interrogés sur les questions sociétales, il apparaît que le pouvoir d'achat préoccupe davantage les Corses (51%) que l'environnement (10%) ou la sécurité des biens et des personnes (6%).
Pour 45% des personnes sondées, les problèmes actuels de l'île sont le fruit de la politique des différents gouvernements en Corse; 14% d'entre elles estimant que les nationalistes en sont responsables.
Par ailleurs, après avoir quasiment plébiscité Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle en lui accordant plus de 60% de leurs suffrages, les Corses n'accordent plus leur confiance au président de la République qui ne recueille que 38% d'opinion favorable. 67% des personnes interrogées jugent en outre que le limogeage du coordonnateur des services de sécurité en Corse Dominique Rossi, suite à l'occupation par des militants indépendantistes de la villa de Christian Clavier, est directement lié à l'amitié du président avec l'acteur français.
L'enquête a été réalisée par l'institut de sondage Ifop pour le mensuel Corsica et Radio Corse Frequenza Mora sur un échantillon de 503 personnes représentatif de la population insulaire contacté par téléphone les 11 et 12 septembre 2008.

Source: www.info.club-corsica.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.casacumunacorsa.com
Francè
Admin


Masculin
Nombre de messages : 626
Age : 29
Localisation : Nizza, Aiacciu, Bucugnà, Ulmetu, Coti-Chjavari... Mauritius!
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Sondage Corsica/RCFM   Dim 5 Oct - 12:49

Citation :
Ce sondage ne change rien, contrairement a ce qu’affirme l’un de ses « commanditaires » le mensuel Corsica. Un sondage est par nature imprécis, en effet 503 personnes se retrouvent portes paroles de toute une île. Je n’emploi pas le terme de peuple et ce volontairement. Car c’est un fait, le peuple corse est minoritaire, par conséquent ce sondage est « représentatif de la population insulaire » et non du peuple Corse.

Les médias français dans leurs immenses majorités mettent en avant le chiffre de 89% de personnes opposé à l’indépendance de la corse. Il est tout de même intéressant de voir que 10% des sondés sont indépendantistes, surtout vu le contexte actuel de désinformation.

L’indépendance fait peur et c’est normal, il suffit pourtant de s’informer, de débattre avec des indépendantistes pour etre amené à reconsidérer la chose.

Revenons au sondage, parmi les 89%, 59% se disent nationalistes, rien de surprenant il s’agit d’autonomistes. Mais parmi les 10% favorable à l’indépendance seul 41 % se réclament nationalistes. Comment peut on se prononcer pour l’indépendance sans être nationaliste ?

51 % des sondés se prononcent en faveur d’une large autonomie (dont 87% de nationaliste), c’est plutôt encourageant, car que l’on soit indépendantiste ou autonomiste, l’autonomie est un souhait. Il est en effet utopique de penser qu’un pays peut en finir avec 250 ans de colonisation du jour au lendemain, l’indépendance c’est un processus long, avec une large autonomie en préambule.

Ce sondage, à la lumière des dernières élections municipales confirme la percé d’un nationalisme dit « modéré », en faite du « pôle autonomiste ».

Les idées autonomiste et indépendantiste dépassent donc le cadre des sympathisants nationalistes et touchent d’autres catégories politiques.

Concernant les problèmes de l’île, 45% des sondés pensent que l’état français en est responsable, mais chose surprenante 14% mettent ces problèmes sur le compte des nationalistes ! Les nationalistes n’ont jamais dirigés la Corse, comment les rendre responsables de ses difficultés, a moins que ce soit une allusion à l’action politico-militaire du FLNC.

La propagande française a toujours affirmé que les attentats faisaient fuir les investisseurs.

Les nationalistes affirment eux que les attentats font fuir les spéculateurs et a considérablement limité la spéculation immobilière.

Dans un sondage de 2006, 55 % des habitants l’île affirmaient que les attentats du FLNC avait protégé le littoral corse.

14% des sondés auraient ils oublié de réfléchir avant de répondre ?!

Source: http://www.hns-info.net/spip.php?article15578
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.casacumunacorsa.com
Francè
Admin


Masculin
Nombre de messages : 626
Age : 29
Localisation : Nizza, Aiacciu, Bucugnà, Ulmetu, Coti-Chjavari... Mauritius!
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Sondage Corsica/RCFM   Mar 14 Oct - 16:13

Citation :
En ce mois d'octobre 2008, le magazine "CORSICA" publie les résultats d'un sondage organisé en partenariat avec RCFM et réalisé par l'IFOP.

D'après l'article de presse, cette étude a été effectuée auprès de 503 personnes représentatives de la population corse.

Hormis la perte de confiance envers le gouvernement et les préoccupations naturelles de tout individu, comme le pouvoir d'achat (manger, se loger qui est devenu partout une problématique d'envergure), l'emploi, l'environnement,.. ce sondage met en exergue le désir d'autonomie d'une majorité de Corses, au détriment de l'indépendance.

Les 51 % favorables à l'autonomie ont même le privilège de paraître en couverture du magazine.

Il apparaît donc, si l'on se fit aux chiffres que 89 % des Corses ne souhaitent pas que la Corse devienne indépendante, 59 % d'entre eux étant déclarés comme sympathisants nationalistes. Inouï, non ? C'est à ne rien comprendre, comment peut-on être nationaliste Corse, c'est à dire partisan d'une Nation Corse et ne pas être indépendantiste ?

Citation : […]Elle (l'indépendance) ne fait même plus recette dans le public nationaliste (59 % ne souhaitent pas que l'île devienne indépendante).

Mais jetons un autre regard sur ces chiffres.

89 % d'individus de 503 ne souhaitent pas l'indépendance, ce qui fait un total de 448 (arrondi). Parmi ces 448 personnes 59 % sont dits "sympathisants nationalistes", soit 264 !! De plus 10 % de cet échantillon de 503 personnes, soit 50 individus, dont 20 sympathisants nationalistes, se sont prononcés pour l'indépendance,. Ce qui donne un total de 284 nationalistes sur 503 personnes interrogées !!

On constate donc que parmi ces personnes représentatives de la société corse, les nationalistes ou sympathisants sont majoritaires. Bien évidemment, ceci n'est pas mis en évidence par l'article qui accompagne le sondage.

Faut-il en penser que loin de péricliter, le nationalisme corse aurait de beaux jours devant lui ?

Mais on peut se demander également où passent ces 59 % de voix potentiellement favorables aux nationalistes lors des élections ??? Un immense mystère !! Ces sympathisants nationalistes disparaîtraient-ils dès que s'ouvrent les bureaux de vote ?

Ensuite, comment peut-on analyser ce refus d'indépendance ?

Tout un chacun a plus ou moins fait l'expérience d'un sondage. Le sondeur ne laisse pas de place pour la nuance. Il n'est possible de répondre que par oui ou non.

Tout d'abord, parmi les indépendantistes, une partie considère l'autonomie comme une étape obligatoire avant l'indépendance. Les exemples de territoires devenus indépendants après une période d'autonomie ne manquent pas. C'est un processus qui peut semble raisonnable et viable.

A la question souhaitez vous l'indépendance ? Il n'est pas possible de répondre : "oui mais pas de suite".. La réponse sera donc souvent "Non", ou comment obtenir par sondage un refus de l'indépendance !

Parmi ces personnes interrogées, viennent ensuite les autonomistes convaincus, et on peut aussi rajouter les frileux qui voudraient bien l'indépendance, mais n'osent pas y croire, et voient donc dans l'autonomie, un remède aux maux dont souffre l'île.

Parmi les commentaires du journaliste, si la citation est permise, on peut lire " Ce n'est pas pour des raisons idéologiques qu'une majorité de Corses se déplace sur le terrain de l'autonomie, mais pour obtenir une réponse économique à leurs problèmes".

Quoi de plus normal ? La base militante de quelque parti que ce soit, lutte et choisit son camp pour résoudre ses problèmes, voire pour sa survie. Pour une majorité, l'idéologie n'est pas choisie en tant que telle, mais pour ce qu'elle est censée apporter. Ceci est universel et intemporel, il n'y a rien de surprenant.

Enfin, pour la "macagna", examinons le tableau où sont ventilées, par profession, parti politique, sexe, etc.. les réponses concernant le souhait d'autonomie.

On peut lire, tout en bas de ce tableau, : "Souhait d'indépendance pour la Corse" : 94 % OUI !

Wouaha !! 94 % de Corses sont pour l'indépendance !! Mais z'alors, on nous a menti, en affirmant que 89 % ne voulaient pas l'indépendance !!! J

Bon, c'est juste une macagna, cette ligne signifie, sans aucun doute, que parmi ceux qui souhaitent l'indépendance, 94 % sont pour "l'étape autonomie" évoquée plus haut.

La morale de l'histoire, s'il y en a une, est qu'il faut toujours faire preuve de prudence face aux sondages, les chiffres ne valent que pour ce que l'on a envie de leur faire dire, notamment par les commentaires qui les accompagnent.

A Tramuntana / Fafanellu (forum Unità Naziunale)


Source: http://www.unita-naziunale.org/portail/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.casacumunacorsa.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sondage Corsica/RCFM   Aujourd'hui à 16:43

Revenir en haut Aller en bas
 
Sondage Corsica/RCFM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sondage au sujet de l'euthanasie
» Sondage : les personnalités qui agacent ...
» L'internaute. Sondage langues régionales.
» Sondage : L'EXPRESS "Sarkozy n'a pas vraiment l'accord de la Commission de déontologie pour la nomination de Pérol,"...
» Sondage pour le lieu du pique-nique estival du forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la Casa Cumuna Corsa :: Actualité Corse :: Politique-
Sauter vers: